Certains l’adorent, d’autres le détestent: le dialecte

Pourtant il est – surtout au moment de la Wiesn – important de s’intéresser un peu à la langue bavaroise.
D’abord c’est un avantage de s’habituer à l’orthographe inhabituelle du mot « bairisch » (bavarois), issue de la linguistique.
Par contre le mot « bayerisch » ne désigne pas un dialecte mais se rapporte uniquement à un territoire politique. Le Bavarois ne se parle pas seulement en Bavière mais aussi en Autriche, en Suisse et même dans certaines régions de l’Italie.

Même si le dialecte bavarois n’est pas très présent à Munich, on ne veut naturellement pas faire piètre figure pendant la Fête de la Bière, en n’y connaissant rien. C’est pourquoi nous avons traduit pour vous quelques expressions et phrases bavaroises importantes et marrantes pour que plus aucun obstacle ne s’oppose à votre venue à Munich.
Amusez-vous bien en apprenant les traductions du Bavarois !

Pour saluer et prendre congé :

„Griaß Good“ Cela veut dire littéralement „Salut à Dieu“ et est la formule de salutation classique. Elle marque encore aujourd’hui la langue quotidienne à Munich.

„Servas“ ou „Servus“ Cela signifie aussi bien « Hello » que  » Salut ».
Important ! Là il faut absolument faire attention à son intonation et à sa mimique. Il peut arriver très vite qu’avec une mauvaise intonation, vous transmettiez un message faux.
Cela peut être par exemple compris comme un « dégage ! ».

Les initiés peuvent aussi utiliser le mot „Pfiate” ou „Pfiadi”, c’est la facon de se séparer des personnes que l’on tutoie.

„Und, ois klar?“. Cela veut dire à peu près : « Bonjour, comment allez-vous ? » Si un vieux Bavarois veut savoir comment vous allez, c’est déjà bon signe ! Il vous trouve sympathique et est prêt à vous accepter à sa table et à trinquer avec vous avec une chope de bière fraîche.

„An schenan Doog no“ dit-on quand on se sépare poliment. Si on porte un chapeau, on peut y porter légèrement la main et faire un signe de tête. Traduit: « Bonne fin de journée ! »

Si vous désirez commander quelque chose :

„I hätt gern a Maß!” – Une aimable serveuse se fera un plaisir d’apporter à votre table un litre de bière blonde. Si vous n’avez pas très soif, commandez seulement un „Hoibe”, c.a.d. une chope d’un demi-litre.
Important ! Tenez toujours la chope d’une seule main.

„I hätt’ gern an Schweinsbratn und zwoa Gnedl”. Le rôti de porc accompagné de deux « Knödel » (boulettes de pain ou de pommes de terre) est considéré comme le plat national de la Bavière. On reconnaît un bon restaurant à la qualité de son rôti de porc.

„Wos hobt’s na heit ois Schmanggal?”« Quel est votre plat du jour aujourd’hui? »
Obacht (Attention ! Il y a aussi des spécialités bavaroises que l’on ne comprend pas immédiatement. Dans ce cas-là, demandez à la serveuse, avant que l’on ne vous serve des abats ou autres spécialités que vous risquez de ne pas aimer.

„I hätt no gern wos Siaß’” veut dire naturellement „J’aimerais prendre un dessert“.

Tuyau: Essayez absolument la Bayerische Creme (crème bavaroise) et le Bayerischer Kaiserschmarrn (dessert à base de pâte à crêpe) !